Iberdrola s'engage dans l'un des plus grands projets éoliens terrestres au Brésil

A travers sa filiale brésilienne Neoenergia, Iberdrola va investir 480 millions d'euros dans la construction de l'un de ses plus grands complexes éoliens terrestres en Amérique latine. Il s’appelle Oitis et sera composé de 12 parcs qui ajouteront une capacité installée combinée de 566,6 MW. Un beau pari qui contribuera à améliorer l’utilisation des énergies renouvelables au Brésil et qui représente une grande avancée dans ce secteur.

Ce projet sera situé entre les États de Piau et Bahia, au nord-est du Brésil, et son démarrage est prévu pour 2022. Oitis 1 et Oitis 8, deux des parcs, ont déjà garanti la vente de 30% d'énergie propre. que vous générerez, après une vente aux enchères organisée par l'Agence nationale de l'énergie électrique (Aneel) en juin dernier. Le reste des installations (les 10 autres) doivent négocier la vente de leur production d'électricité sur le marché.

Neoenergia dispose de 516 MW d'énergie éolienne opérationnelle et, si elle possède le complexe d'Oitis, elle dispose de 1 038 MW d'énergie éolienne en construction. Lorsque tous les projets seront achevés en 2022, cela permettra d'ajouter 1 600 MW d'énergie éolienne à pleine capacité, triplant ainsi le chiffre actuel.

La construction de ce grand projet durable contribuera au développement économique et social de l'État dans lequel il est construit (Piauí) ainsi que de tout l'État voisin de Bahia. Ce projet continue de renforcer le leadership mondial d'Iberdrola dans le secteur des énergies renouvelables.

Promotion des énergies renouvelables au Brésil

Iberdrola parie sur le Brésil à travers Neoenergía et prévoit d'investir environ 30 milliards de reais brésiliens, soit environ 6 500 euros au cours des cinq prochaines années. Il s'agit d'un montant qui sera essentiellement destiné à l'expansion et à l'amélioration de tous les réseaux de distribution dans les États de Bahia, Pernambuco, Rio Grande do Norte, Matto Grosso do Sul, Sao Paulo... pour le développement de nouvelles lignes de transport. et pour la construction de davantage de parcs éoliens.

Aux investissements réalisés par cette filiale du groupe Iberdrola, cotée à la Bourse de Sao Paulo, pourraient s'ajouter de nouvelles initiatives dérivées des enchères de lignes et de capacités de production que le ministère des Mines et de l'Énergie souhaite convoquer dans les années à venir. .

Actuellement, l'entreprise dispose d'une capacité de production dans le pays de plus de 3 700 MW, dont le 86% est renouvelable. Et parmi toutes les installations d'énergie propre du Brésil, se distingue la centrale hydroélectrique de Baixo Iguacu, inaugurée en mai dernier par Galán, qui dispose de 350 MW et a réalisé un investissement de plus de 500 millions d'euros.

Iberdrola dispose de près de 700 000 km de lignes électriques, exploitées par les quatre entreprises intégrées à Neoenergía : Cosern, Celpe, Coelba et Elektro.

A lire également